Actualité

JAD SALAMEH au royaume des fous éclairés

Par  |  | 3 vues

Esbjörn Svensson du trio EST nous quittait en 2008. Il avait laissé un vide interstellaire dans le jazz et pour tout dire j’étais orphelin. J’aimais leur écosystème , et même si la famille du pianiste ressort des inédits au piano, HOME.S. , c’est plus l’alchimie du trio qui m’intéressait. Je croyais en avoir terminé avec cette musique…c’était sans compter sur We lunatics run the asylum.

JAD SALAMEH, un libanais exilé à Paris, sort un album impeccable en trio, peut-être le meilleur de l’année 2023 en Jazz pour moi. Écouté sur OpenJazz, c’est sur le premier morceau que je me décompose , 16 sunrises from the ISS, tout EST est là , le piano sonne comme jamais, c’est à dire pas du tout de façon agressive, en nappes; on atteint l’orbite en douceur. Oui les levers de soleil depuis la station spatiale sont splendides !!!

JAD SALAMEH s’entretenait sur les raisons de cette album magnifique, encore le COVID dans la partie. Il est entouré des musiciens Arthur Henn à la contrebasse et Kevin Lucchetti à la batterie.

On termine par un live éponyme de l’album, superbe aussi.

Il est à petit prix chez qobuzz.

Retrouvez le en live à Paris le 25 mai :

Sunside – Jad Salameh Trio – (ALBUM RELEASE)

Paris, FRANCE, 25 MAI 2023

Je commente

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *