WALL OF DEATH passe le mur du son / Young POP #26

Par  |  | 1 384 views 0 Commentaires

Avant d’entamer une rentrée sonique je finis mes fonds de tiroir extraordinaire de ce début d’année. La première partie de Black Angels est bien entendu sous le signe du rock psychédélique. WALL OF DEATH, hachement dur à googler en vidéo de part les homonymes et autres titres de chansons hardos, vous attire directement vers un temps passé où Guerre du Vietnam et drogues s’invitaient dans tous les débats. Jusque là rien à redire, si ce n’est un début de concert un peu monotone et quelques chansons que je n’arrive pas bien à différencier. Ces français , et oui étonnants, sont 3 et occupent un espace sonore beaucoup, beaucoup plus vaste que leur nombre ne le laisse supposer. Au terme d’un concert qui chauffe bien le public, WALL OF DEATH termine le set par une perle qui me fout le poil au garde vous (yes sir yes). Eh oui, tout ce que j’aime est là, ambiance vintage, gros son, rupture, chant gazeux, longueur vous foutent un sacré coup de pied au cul vous expédiant dans un univers où vous reveniez le plus souvent de « voyage d’affaires » dans un sac plastique. Ces français ont par ailleurs participer au Austin psych fest , cotoyant des groupes comme « this will destroy you », « a place to bury strangers », etc…pour la quasi totalité Anglo-Saxons !!! Bravo messieurs, et paradoxalement c’est clairement en « tourant » dans un France profonde, peu enclin aux nouveautés electro, que vous constiturez un fan club dubitatif de votre son si particulier. Please light my fire les mecs !

Merci à l’équipe de l’épicerie moderne.

Dis-le

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *