GET WELL SOON impérial ! / concert INTIMEPOP n°21

get well soon lyon ninkasi kao liveCe live on l’a peaufiné avec Maxxxo pendant plusieurs semaines, parce que devant la qualité et la fraicheur de ce groupe on ne pouvait décidement pas simplement faire un post et puis basta…
C’est l’histoire d’un album « Rest Now Weary Head You Will Get Well Soon » sorti en janvier de l’année dernière, qui a reçu une très bonne critique, qui s’écoute et qui surprend, qui se bonifie écoute après écoute, qui mêle des musiques diverses et variées (on a parlé de classique, de Radiohead, de Balkans…) et qui se range sur une étagère.
Ensuite c’est l’achat du billet du Concert, et l’attente d’un concert pop qui viendra s’ajouter à d’autres, mieux ou pire que l’album.
Et puis non, le scénario déraille, dès les premieres mesures on sent un groupe, pourtant modeste, qui améne sur scène quelquechose de neuf et surtout avec un son énorme, une émotion, une fusion de genres pour le meilleur du rock. Franchement c’est la claque rock du moment et je ne vois pas qui pourrait rivaliser tellement c’est …bien.
Du coup de retour à la maison, on se prend à ré-écouter cet album et on le classe parmi son TOP10 des meilleurs albums de rock. Quel travail en studio formidable (Homestudio sur Laptop?) , quels beaux textes…
Mais qui sont ils ces GET WELL SOON ? D’abord et surtout Konstantin Gropper, cet Allemand de 26 ans , qui depuis 5 ans bricole sur son PC des compositions multi-instrumentistes et a finit par rassembler sur scène, des potes, des amis musicos pour donner vie à ses compositions.
Ce Konstantin est finalement très intelligent, car d’abord le nom de son groupe a permis de noyer le poisson sur son origine Germanique qui aurait pu en barber plus d’un en matière de rock anglo-saxon, puis dans sa vision de la musique où il se place comme compositeur/producteur à la recherche d’un son spécifique et non pas comme interprète starrisé. Enfin, des beaux textes, des beaux titres, des beaux arrangements et au final une vrai reflexion musicale pour renouveler le genre.
Faisons parler un peu la poudre avec un titre « We are safe inside while they burn down the house » :

Avec un père professeur de musique, c’est toute son enfance qui est baignée dans les instruments classiques divers, et il crée son premier groupe punk grunge à 14 ans, « Your Garden », en réaction à cette éducation forcément rigide. Le punk n’étant qu’un prétexte à une recherche d’identité propre autre que dans la musique qu’on lui a enseigné (au violon à 6 ans).
Après le fantastique premier morceau voici leur chanson connue « i sold my hands for food so please feed me » :

Un album concept serait probablement envisagé après la tournée mais rien de plus pour l’instant. Espérons ne pas attendre 5 années de plus pour un nouvel opus.
Enfin « You, Aurora » clotûre un article rarement aussi flatteur pour un groupe magistrale qui promet beaucoup et que l’on aime énormément.