La claque GABLé / concert INTIMEPOP #1

Par  |  | 1 748 views 1 Commentaire

C’est en parcourant la review d’album des 1rocks et en écoutant leur single « Drunk fox in London » que je suis resté scotché sur ce groupe au style de musique pas vraiment très claire. Pour une fois que l’expérimentation sonore débouche sur quelquechose écoutable et musicale, on aurait tort de s’en priver. Regardez un peu le clip du renard saoul:

GABLé : c’est Mathieu Gablé le guitariste folk du groupe, chanteur et programmateur de beatbox, c’est Gaelle responsable du synthé et autres instruments, choriste sur certaines chansons, c’est Thomas chanteur à la belle voix typée anglo-Saxonne, machiniste aussi.

Il passe au Grrndzero, ça tombe à pique pour aller planter une caméra et voir un peu ce qu’il donne en live.
Mathieu apparait au détour d’un couloir, la barbe hirsute, sosie de Syd Matters mais qui aurait oublié ses gammes de finger-picking au vestiaire. Gaelle, souriante, et Thomas écoute attentivement Lapin Machin, leur première partie.

Enfin c’est à eux. Pas une chanson qui ne soit bidouillée, qui ne finisse sur le même rythme, qui ne soit interrompue, qui ne déraille ou s’enraille. Clairement ils nous emmène en terrain inconnu où le mix des genres, folk, electro, hip hop, aspiro-rock trouve une issue rapide; oui chaque morceau ne sera pas une suite de Bach mais plutôt sans suite, la chanson suivante s’enchainant au rythme de reprogrammation de la boite à bonheur Korg situé au pied de Mathieu Gablé. Pendant ce temps Gaelle son amie prépare son synthé , bidouille au sol des instruments qui n’ont rien à voir avec la musique (pompe à velo decat’, trompette italienne de voiture…) et quand le stock est épuisé c’est sa voix ou celle de Thomas qui génèrent des choeurs « P. hernandez » ou des pleurs style caprice enfantin. On est dans le jeu, on est dans l’expérimentation , le concert passe vite, avec bonheur. Un extrait filmé par Intimepop.

Leur Album « Seven guitars with a cloud of milk », sorti en Mai, est vraiment impeccable, que cela soit au niveau du fond que de la forme, cela a d’ailleurs certainement à voir avec la signature chez Loaf recordings, un petit label indépendant. La tournée en Angleterre n’est d’ailleurs pas anodine.
A noter sur leur site perso la possibilité de télécharger leur précedent opus et des concerts.
Une interview d’eux à suivre bientôt…..

1 Commentaire

  1. Pingback: SPORTO KANTèS, rois de l’assemblage

Dis-le

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *