THE KOOKS sonne le Konk

Par  |  | 827 views 0 Commentaires

Ca y est l’album que j’attendais tant, est sorti. "Konk" après leur fantastique "Inside in Inside out". On avait déjà posté des vidéos de leur premier single "Already i need you". Alors que vaut l’album ?
Soyons clair on n’est pas au niveau de la claque du premier, un peu à la manière des Girls in Hawaii, on dirait que l’argent récolté grace  au succès du précedent opus a dilué (dans une qualité supérieure d’arrangements) l’idée, la voie , les origines de ce qui nous avaient plu en eux. Témoin de ça le premier morceau "See the sun" certainement en miroir à "See the world" mais complètement raté  … "Always where i need to be" , le premier single lui remplit parfaitement son rôle avec une mélodie terrible, un rythme endiablé et la voix de Luke bien au dessus de l’arrangement. Morceau d’accroche il m’avait laissé espérer un album tout autre. "Mr Maker" revient avec une ballade chiante, la voix de Luke doublée. Non dur dur d’apprécier cet album vraiment même en faisant des efforts. Les autres morceaux s’enchainent et on cherche désespérement les mélodies, l’accent Cokney, les grattes acoustiques, Luke le pôte qui gratte en soirée et qui vous met une ambiance terrible surtout après 5 ou 6 bières.

Cette année les Kooks seront à voir en concert mais pas à écouter sur sa chaine hifi, dommage

Je ré-émerge pour Sway plutôt bien foutue et qui cache son jeu…pas mal. Puis "Down to the market" qui finalement risque d’être le deuxième single par sa pêche et sa filiation avec le premier album. Enfin "tick to time" qu’on avait entendu dans le tacos des Black sessions …
Pour ceux qui auront pris le double album avec "Rak" en deuxième CD, quelques surprises dont "eaten by your love" limite "son Beattles" et sympa et "Nothing Ever Change" qui n’est pas chanté par Luke (tiens qui ?).

Cet album, globalement rebutant, regorge de quelques pépites (bien exploité par le marketing) qui n’effaceront pas un sentiment de gachis énorme. 
Une vidéo sur l’enregistrement de "Konk" :

Et enfin voilà ce qu’on voulait voir sur le nouvel album, putain le ratage !!!  "Tick of time" en acoustique et  pas mièvre pour un sou :

 

Cette année les Kooks seront à voir en concert mais pas à écouter sur sa chaine hifi, dommage.

Dis-le

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *