La nuit au PARIS MOTEL ou à la Salpêtrière

Par  |  | 690 views 0 Commentaires
paris2.jpg

Amy MAY, violoniste et leader de ce groupe improbable né de la rencontre du classique et de la pop peut-être fière du résultat de ce premier Album « In the salpêtrière »(sorti en 2007 mais les Inrocks en reparle cette semaine) même si elle n’a jamais du y séjourner (sinon je pense qu’on a pas envie de nommer un album comme ça…héhé).
Déjà j’avais accroché à MORIARTY, un peu éloigné de mon goût primaire pour une pop british, mais là force est de reconnaitre que mon intérêt est né de l’écoute « After Wanda », parfaite réussite musicale. Vient ensuite « Baby Diamond » ou « Catherine by sea » mélodie jouée à la flûte (oui vous m’avez bien entendu). Tout l’intérêt du disque provient de l’agencement des instruments classiques et des guitares & batterie, la voix d’Amy , pas très bandante mais d’une régularité ou monotonie étrangement musicale.
Au final vous n’aurez jamais eu l’impression d’être au Motel mais plutôt à Versailles pour assister à cette musique de chambre.
Voici un live de « After Wanda » leur tube, suivi d’une cover de YEAH YEAH YEAH, « MAPS » qui révèle un beau potentiel :

Attention de pas vous tromper dans vos recherches sur le net, car un groupe de morveux s’est prénommé PARIS MOTEL en voulant mimer TOKYO HOTEL et traine sur youtube avec des videos ignoblement nazes.

Dis-le

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *